News de Mercury

15 décembre 2016

Le héros de V8 Russell Ingall apprécie la puissance du moteur diesel et la commande par joystick de Mercury

Queensland, Australie - Avec le ralentissement de la saison de compétition automobile dû aux vacances, la légende australienne de course Russell Ingall est impatient de passer du temps de qualité dans son Riviera M400 tout récemment remis à neuf. 

Alimenté par deux moteurs Mercury Diesel TDI 370hp avec des embases Bravo 3 et contrôlé au moyen du système Joystick Piloting de Mercury, le bateau était un projet spécial pour Russell qui est particulièrement fier du résultat.

« J’ai fait une offre ridicule pour le bateau », déclare l'originaire de Gold Coast. « Je l’ai eu mais il était en piteux état. « J’ai cru que la rénovation durerait deux mois, mais elle a duré deux fois plus longtemps.

« Je suis cependant très content du résultat. Il ressemble à un bateau tout neuf et en offre la sensation. Il est économique, silencieux et assez impétueux. »

Champion du V8 2005 et double vainqueur de Bathurst, Russell participe encore régulièrement à des courses mais dispose de plus de temps pour ses hobbies en dehors de la piste.

Travaillant à Coomera avec l’équipe d'entretien de bateaux de Gold Coast, Russell a sorti de vieux MerCruiser 496 de la Riviera pour les remplacer par des TDI 370 plus puissants, plus efficaces et plus fiables.

« Ces moteurs diesel de Mercury sont vraiment impressionnants », décrète Russell. « Ils ont pris le meilleur de la technologie automobile européenne moderne pour l’adapter à l’environnement marin, ce qui produit des moteurs très durables avec un rapport puissance-poids supérieur. »

Russell a pu constater qu’il avait pris la bonne décision au cours des tests sur l’eau.

Le grand bateau peut désormais atteindre la vitesse maximale de 34 nœuds à 4150 tr/min avec ses deux moteurs combinés, et ne consommer que 158 litres de carburant par heure.

En naviguant très confortablement à 25 nœuds et 3200 tr/min, la consommation de carburant est passée à un impressionnant 100 l/h, offrant une portée de 352 km grâce au principal réservoir de 800 litres.

Pour améliorer encore le bateau, Russell a choisi le système Joystick Piloting de Mercury qui facilite énormément l’accostage et les manœuvres dans les espaces exigus.

« Le système de pilotage par joystick est tout bonnement incroyable. C’est comme si j’avais conduit des bateaux toute ma vie plutôt que des voitures. Vous pouvez aller en avant, en arrière, sur les côtés et la fonction d’ancrage GPS maintient le bateau à un endroit précis, c’est génial. »

Au cours du réaménagement, Russell avait également fait reconfigurer le tableau de bord pour y installer un système électronique de pointe qui comprend notamment le DTS (Digital Throttle & Shift) permettant des changements de vitesse en douceur et une accélération extrêmement rapide ainsi qu’un écran 702 VesselView qui affiche des données en temps réel sur le bateau et la performance du moteur, accessibles du bout des doigts.

Maintenant que le bateau est parfaitement équipé, Russell a l’intention de partir en vacances en famille sur l’Île Moreton.

« Cette expérience confirme qu’il n’est pas nécessaire de dépenser beaucoup d’argent pour un nouveau bateau. On peut donner une nouvelle chance à un bateau d’occasion en le rééquipant, c’est même plutôt amusant », a-t-il affirmé.

https://www.mercurymarine.com/fr/fr/news/v8-hero-russell-ingall-enjoying-mercury-diesel-power-and-joystick-control/