Dockline Blog

Retour à Dockline

Conseils pour le remorquage de bouées tractées

Même si l’été touche à sa fin, il n’est pas trop tard pour s’amuser et faire découvrir le plaisir des sports nautiques à toute la famille !

Comment
Conseils pour le remorquage de bouées tractées

Le remorquage d’une bouée est l’une des activités les plus populaires que les gens pratiquent avec leur bateau, et avec raison. Avec une conduite prudente, tout le monde peut prendre plaisir à glisser sur l’eau à bord d’une bouée tractée. C’est également très amusant pour les observateurs à bord du bateau.

De plus, une grande variété d’embarcations - bowriders, bateaux de wakeboarding et bateaux à console centrale, pour n’en citer que quelques-unes - peuvent être utilisées pour tracter une bouée, et il suffit d’un équipement minimal.

Pour commencer, vous devrez choisir une bouée adaptée à votre budget, à votre bateau et à votre famille. Si vous avez un petit bowrider de puissance modeste, vous n’aurez probablement pas besoin d’une bouée pour six personnes, qui serait difficile à transporter et trop grande pour être facilement remorquée. Si vos passagers sont principalement de jeunes enfants, vous ne voudrez pas d’une bouée conçue pour des personnes plus expérimentées.

Vous aurez également besoin d’une corde de remorquage - pas d’une corde de ski. Une corde de remorquage est généralement plus courte et comporte une boucle à chaque extrémité, plutôt qu’une poignée. Les boucles servent à attacher la bouée et le bateau. Selon la configuration de votre moteur et de votre tableau arrière, vous aurez peut-être besoin également d’un harnais qui s’accroche au bateau de chaque côté du moteur. La corde de remorquage se fixe au milieu du harnais, de sorte que le point de traction se trouve sur la ligne médiane du bateau.

Si vous n’êtes pas sûr de ce dont vous avez besoin, votre magasin de nautisme ou votre revendeur de bateaux local peut vous aider à choisir une bouée, un câble de remorquage et un harnais qui conviennent à votre bateau et aux besoins de votre famille.

Vous aurez ensuite besoin de gilets de sauvetage adaptés aux sports nautiques. N’oubliez pas de prendre des tailles différentes pour que tous ceux qui pourraient monter à bord puissent les essayer.

Il est également pratique d’avoir une pompe à main ou une pompe électrique de 12 volts à bord pour le cas où il faudrait regonfler la bouée pendant la journée. Certaines personnes préfèrent également garder leur bouée dégonflée et rangée à bord jusqu’à ce qu’elles soient prêtes à l’utiliser, ce qui rend une pompe indispensable.

Une fois sur l’eau, observez les règles suivantes pour garantir sécurité et amusement :

  1. Désignez un observateur dont la seule tâche est de surveiller l’action et de communiquer avec le pilote.
  2. Avant le départ, chaque utilisateur de la bouée tractée doit revoir les signaux manuels de sécurité avec l’observateur pour s’assurer que les demandes (plus vite, plus lentement, arrêt, etc.) seront clairement et rapidement relayées au pilote.
  3. Tout le monde doit porter un gilet de sauvetage de toute façon, mais assurez-vous que personne n’entre dans l’eau sans un gilet de sauvetage pour sports nautiques bien ajusté et adapté.
  4. Coupez le moteur avant que les passagers ne se mettent à l’eau pour monter sur la bouée. La bouée doit être bien éloignée du bateau et derrière celui-ci avant de redémarrer le moteur.
  5. L’observateur ou un autre passager sur le bateau doit gérer soigneusement le câble de remorquage pendant que le pilote réduit lentement et doucement le mou de la ligne. Veillez à ce que la corde de remorquage reste toujours éloignée de l’hélice.
  6. Une fois que le mou est éliminé et que l’utilisateur de la bouée a signalé qu’il est prêt, le pilote peut commencer à mettre les gaz et à déjauger. N’essayez pas d’accélérer rapidement comme vous le feriez avec un wakeboarder. Un démarrage agressif n’est pas nécessaire et pourrait désarçonner le passager de la bouée.
  7. La vitesse dépend du type de bouée tractée et du niveau de confort du pilote et du passager. Une vitesse appropriée pour les jeunes enfants peut être de 13 à 16 km/h seulement, alors qu’un utilisateur plus aventureux pourrait préférer une vitesse plus proche de 32 km/h. Sachez que les virages serrés peuvent amener la bouée à atteindre des vitesses beaucoup plus élevées et à être plus sensible aux sillages et aux vagues. Tenez donc compte de la capacité et des souhaits de l’utilisateur de la bouée lorsque vous virez.
  8. Vous pouvez essayer de régler un peu le trim du moteur de manière à obtenir de meilleures caractéristiques de fonctionnement et le sillage souhaité, mais la plupart des bateaux ont généralement besoin de peu de trim lorsqu’ils tractent une bouée.
  9. Le pilote doit faire attention à la circulation et au sillage des bateaux à tout moment, car l’utilisateur de la bouée n’a aucun moyen de diriger celle-ci. Pendant les périodes d’affluence sur l’eau, vous devrez peut-être trouver une crique isolée ou reporter le tractage de la bouée jusqu’à ce qu’il y ait moins de trafic.
  10. Si l’utilisateur de la bouée tombe à l’eau ou demande d’arrêter le bateau, rapprochez-vous de lui le plus lentement possible et coupez le moteur bien avant que le bateau ne soit proche d’une personne dans l’eau. Une personne à bord devra gérer la corde pour la tenir éloignée de l’hélice et éviter qu’elle ne s’emmêle.

À noter : Certaines voies navigables ont des réglementations strictes qui régissent le tractage de bouées tubing et d’autres activités de tractage. Par exemple, le tractage peut être limité à certaines zones ou à certaines heures. Veuillez consulter le site web de l’agence des ressources naturelles de votre État et le site web officiel du plan d’eau si vous ne connaissez pas bien la voie navigable ou si vous n’êtes pas sûr des règles locales.

Retour à Dockline
http://www.mercurymarine.com/fr/fr/dockline/tips-for-towing-tubers/?page=2&