Dockline Blog

Retour à Dockline

L’« Art recyclé » de Maurizio Baccili exposé au salon nautique de Gênes

Si les moteurs Mercury Marine fusionnent style et fonction associés au tableau arrière d’un bateau, Mercury s’est aussi vu intégré dans un autre type d’art moderne.

Etre inspiré
The ‘Recycled Art’ of Maurizio Baccili on Display at Genova Boat Show

Le peintre et sculpteur Maurizio Baccili insuffle sa passion et sa créativité dans des œuvres d’art qui utilisent un improbable support : les emballages de moteurs marins.

Qui est Maurizio Baccili ?

Dès son plus jeune âge, Maurizio a été baigné dans l’art. Son grand-père, un peintre, l’accueillait dans son atelier lorsque ses parents étaient tous deux au travail. Il n’est donc pas étonnant que, plongé dans une pépinière d’art dont tous les enfants rêvent, Maurizio ait suivi ses traces.

« Ma famille », explique-t-il, « possédait un petit hôtel, qui accueillait les touristes. En été, quand nous étions très, très occupés et que j’étais petit, ils m’envoyaient chez mon grand-père. Avec des toiles, des pinceaux et de la peinture, et c’est comme ça que j’ai commencé à peindre. »

Si son parcours artistique l’a depuis lors mené dans le monde de la sculpture en cire, c’est à sa passion pour la peinture qu’il est revenu. Il aime utiliser le vinyle et l’acrylique, mais apprécie plus particulièrement la finition mate.

L’inspiration de la collection « Riciclartisticamente »

C’est un concours de circonstances et de conscience environnementale qui a conduit Maurizio à commencer à créer ses étonnantes œuvres d’art dans la collection Riciclartisticamente, ou Art recyclé. Son atelier à Viareggio offre à Maurizio une vue sur les chantiers navals où les navires sont appareillés et où les moteurs Mercury sont monnaie courante. Les emballages sont grands et, bien qu’ils soient faits de carton recyclable et de bois, les panneaux sont grands et encombrants.

« Mon atelier », rappelle Maurizio, « se trouve en plein milieu des chantiers navals. Juste en face de mon bureau, il y a de nombreux fournisseurs des chantiers navals, y compris le revendeur Mercury local. Souvent, je les ai vus jeter les côtés des emballages de moteurs et des morceaux de carton. Ils les recyclaient, mais j’ai toujours entendu les gens qui les ramassaient se plaindre que c’étaient de très gros morceaux, alors j’ai dit : « Je vais les prendre ! »

Puis, l’inspiration a frappé. Plutôt que de recouvrir les panneaux de blanc et de les utiliser comme « toile » vierge, Maurizio a décidé de travailler avec des éléments de l’emballage qui étaient déjà présents : étiquettes d’expédition, images et logo Mercury, par exemple.

« Plutôt que d’éliminer tous les éléments existants, j’ai voulu essayer de les incorporer dans un tableau. L’étiquette d’expédition et tous les autres éléments Mercury, j’ai choisi de les incorporer et de les utiliser. De cette façon, c’est comme si le tableau avait été fait « quattromani », c’est-à-dire à quatre mains ; les deux miennes et deux de Mercury. »

Les résultats sont uniques et fascinants, avec une connexion organique entre les matériaux originaux et l’huile ou le vinyle qui les recouvrent.

La connexion avec Mercury

Le fait de grandir près des chantiers navals et de regarder les moteurs Mercury Marine a créé une connexion précoce. Toutefois, c’est la beauté élémentaire de l’emballage Mercury qui a d’abord attiré l’intérêt artistique de Maurizio. Les emballages en bois et en carton durables frappent une corde sensible qui lui correspond parfaitement.

Mercury s’est engagé depuis longtemps dans la voie de l’efficacité énergétique et de la responsabilité environnementale, ce qui lui a même valu le label « Zéro déchet en décharge » dans la distribution, et l’art de Maurizio est une nouvelle façon, plus créative encore, de mettre cet engagement en valeur.

Après avoir conceptualisé la collection Riciclartisticamente, Maurizio a pris contact avec Mercury pour exposer son art.

« J’ai pensé que Mercury apprécierait mes idées, car ils semblent être très conscients ou dédiés au développement durable. » Maurizio se souvient en riant : « J’ai d’abord parlé au revendeur local, puis au bureau central italien, puis j’ai envoyé des messages et des photos à tous ceux qui, sur LinkedIn, avaient Mercury Marine dans leur profil, et ça a pour ainsi dire explosé. »

Après quatre mois, le responsable du marketing l’a contacté et l’idée d’installer certaines des œuvres dans un « collage » Mercury sur le stand du Salon nautique de Gênes est née.

Maurizio Baccili au Salon nautique de Gênes

L’œuvre de Maurizio était exposée en bonne place sur le stand Mercury au Salon nautique de Gênes 2021 en Italie. Les couleurs et les motifs audacieux sur carton, contreplaqué et collages reflètent fièrement la devise de Mercury pour l’exposition, « À toute vitesse sans oublier l’éco-durabilité ». Non seulement les visiteurs du salon ont pu voir et acheter des œuvres d’art, mais Maurizio Baccili est aussi présent au Salon nautique de Gênes pour interagir avec les visiteurs et expliquer les œuvres en détail.

Retour à Dockline
http://www.mercurymarine.com/fr/fr/dockline/the-recycled-art-of-maurizio-baccili/?page=2&