Dockline Blog

Retour à Dockline

David et Lenny Fasquel, Mercury Pro Team, sur la seconde marche du podium FFPS Bateau 2021

Championnat de France de pêche sportive en bateau FFPS.

Sur l’eau
David et Lenny Fasquel, Mercury Pro Team, sur la seconde marche du podium FFPS Bateau 2021

Une semaine après la finale du Championnat de France de pêche sportive en bateau organisée par la FFPS (Fédération Française de Pêche Sportive), les 20 et 21 novembre 2021, Lenny Fasquel nous raconte en détail son week-end qui l’amène lui et son père, David, à cette superbe seconde place :

« Samedi matin, nous sommes partis très tôt, à 3h30, de Maison-sur-Sèvre, en Loire-Atlantique (44), en direction du Lac d’Eguzon dans le département de l’Indre (36) pour la finale du Championnat de France FFPS en bateau.

Le départ de la première manche du samedi fût donné à 9h00. Nous partons en deuxième vague, ce qui nous fais partir en 5ème vague le dimanche.

Avec mon père, nous allons directement sur un spot qui nous a été conseillé. Mais malheureusement à 11h00, nous n’avons pris aucun poisson. Nous décidons par conséquent de prendre la direction de la grande plage principale du lac pour essayer de prendre de la perche.

20 minutes après notre arrivée sur ce second spot, le premier poisson arrive au bateau : une perche de 38 cm. Heureux, mon père enchaîne avec une autre jolie perche de 36 cm.

Nous décidons donc de rester à cet emplacement qui semble prolifique. C’est en effet le cas. C’est même l’euphorie pendant cinq minutes. A chaque lancer, nous avons une touche ! Mais malheureusement cela ne nous permet de rentrer que cinq perches. Nous les mettons précieusement au vivier sans éveiller les compétiteurs. Après réflexion, nous allons quand même en mesurer trois.

Les dérives au sandre commencent… Nous avons quelques touches, mais elles sont ratées... Quelques minutes plus tard, mon père me dit « POISSON ! » Je saute sur l’épuisette, le poisson est encore loin… il arrive, et paf, un sandre de 57cm dans l’épuisette !

Nous regardons le classement sur l’application et nous voyons tout de suite qu’avec les poissons que nous avons au vivier, on est bel et bien premier de cette manche si les autres compétiteurs ne changeaient rien.

Nous allons au commissaire le plus proche pour faire mesurer directement le sandre avec deux autres perches. Nous sommes 3èmes… Le classement avait changé, il nous fallait donc prendre des perches.

 

Retour sur le spot qui nous portait bonheur… On persiste, mais nous passons vingt minutes sans faire la moindre touche. Et là, pan ! La première arrive, puis la deuxième, une troisième et la quatrième ! Au vivier ! Jusqu’à la dernière minute.

A 16h45, nous allons en direction des commissaires pour tout mesurer. Nous passons premiers au classement. Il reste 5 minutes de pêche ; nous croisons les doigts. Mais rien ne change. C’est fini ! Nos efforts sont récompensés. Nous avions deux points en moins que l’on a réussi à rattraper. Quel soulagement !

Le lendemain, dimanche, le stress était là. Nous avions la pression.

Nous avons pris la décision de monter sur une zone qui avait rapporté de beaux poissons le samedi. Mon père me dit : « On y reste 1h30… Si on ne prend rien, on se casse. C’est ce qu’il s’est passé. Retour à notre spot de la veille. Trois sandres sont enchaînés devant nous par les autres compétiteurs... Mais aucun poisson pour nous. Que se passe-t-il ?

On passe en verticale… Cela nous permet d’avoir de nombreuses touches mais pas de poissons. En linéaire, c’est la même chose… On se retourne sur les perches et on en monte quatre mais elles ne sont pas aussi jolies que la veille… mais tant pis, c’est déjà ça de pris !

Il est 13h00 et la fin de la manche est à 15h00. Il nous reste deux heures de pêche et nous n’avons que quatre petits poissons... il nous en faut d’autres ! On persiste, on insiste jusqu’à 14h30 sur la zone et petit à petit quatre perches viennent au bateau en moyenne de 26 cm.

Nous finissons 5èmes lors de cette seconde manche. Avec une perche maillée on prenait la 3ème place… Mais pas de regrets, car c’était une première sur un lac que nous ne connaissions pas. Nous ne sommes donc pas mécontents.

En regardant l’application sur laquelle figurent les classements, nous voyons que nous sommes 2èmes du général… à 1 point seulement des premiers... Nous sommes dégoutés surtout en pensant à cette perche de 32 cm qui a été attribuée par erreur à une autre équipe lors du premier week-end de la finale qui avait lieu à Rieux (56), ce qui nous fait louper le titre.

Félicitations aux vainqueurs : Marie-Hélène et François Duclaud qui remporte un chèque de 2 000 € offerts par Mercury Marine France.

Ainsi qu’au duo Thierry Cheramy / Eric Guérineau pour leur belle 3ème place.

Pour finir, j’aimerai dédier ce titre de Vice-Champion de France à mon papy qui nous regarde depuis un moment là-haut... J’espère que tu es fier de nous Papy. 

En rentrant à la maison, nous posons nos trophées à côté des autres remportés cette saison et notamment le celui du Challenge 44 qui nous offre un voyage en Irlande !

Merci à tous nos partenaires et sponsors, Illex France, Riva Pêche, Espace Habitat et Action Pêche pour leur aide tout au long de cette saison et particulièrement à Mercury Marine pour la fiabilité du moteur 40 ch FourStroke EFI. Un vrai plaisir d’être à côté de cette marque.

Merci à tous de nous avoir suivis tout au long de cette année.

Maintenant c’est repos et sortie avec les copains. A bientôt – Lenny »

 

Retour à Dockline
http://www.mercurymarine.com/fr/fr/dockline/david-et-lenny-fasquel-mercury-pro-team-sur-la-seconde-marche-du-podium-ffps-bateau-2021/